Prends ton Temps

Prends ton temps
vieille-dame-coin-rue-L-kXCJZ7 Lorsque l’on dit ces quelques mots à quelqu’un, il a souvent tendance à l’interpréter comme « ralenti, va moins vite». Il faut dire que le temps est un animal indomptable et capricieux qui a cette indécente faculté de se passer de nous et de ne pouvoir être rattrapé. Il ne s’adapte pas à nous, c’est à nous de nous adapter à lui. D’ailleurs, moins on en fait et plus il passe lentement, plus on fait et plus il passe vite, c’est tout de même paradoxal, non ?

Pour moi « prendre son temps », signifie prendre SON temps, celui qui nous appartient, celui qui nous est dû. J’ai 30 ans passé et j’ai peut-être déjà vécu la moitié de ma vie, qui sait ? C’est à la fois excitant et terrifiant. Terrifiant de se dire que je ne pourrai peut-être pas faire tout ce dont j’ai envie, excitant de se dire que c’est maintenant où jamais…

Lorsque je dis aux gens que je ne suis pas sur Facebook, on me fait de gros yeux… Et lorsque j’ajoute que je n’ai pas non plus de TV, on me prend pour un fou. Il ne faut d’ailleurs que quelques secondes pour que la question fatidique arrive : « comment tu fais ? ». Et bien la réponse est simple : je prends mon temps, tout simplement. Je décide de m’accorder le temps dont j’ai besoin pour découvrir de nouvelles choses, voir le monde, réaliser mes rêves et surtout, surtout : passer du temps avec les gens que j’aime.

Je peux tout à fait me passer de mon téléphone, de ma tablette, de mon ordinateur… Je ne suis pas accro aux nouvelles technologies, mais j’adore les utiliser pour qu’elles soient à mon service (et non pas l’inverse). Ma boite mail, mon épargne, ma consommation électrique, mes sauvegardes, mes rendez-vous médicaux, mes démarches administratives, mes factures et même une partie de mon travail sont par exemple des choses que j’ai pu automatiser. Cela me permet de me vider la tête, de me soulager des tâches contraignantes, de pouvoir éteindre mon téléphone sans stress lorsque j’en ai envie et de profiter du moment présent.

Il y a tellement de solutions à portée de main que ce serait du gâchis de ne pas en profiter. Alors, soyez acteur de votre vie et concentrez-vous sur ce qui vous fait du bien, c’est tout ce qui compte. Confucius disait « On a deux vies, et la deuxième commence le jour où l’on se rend compte qu’on n’en a qu’une » et on sait tous qu’il avait raison 😉

Mat.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s