Running like a Girl !

Français & Português

Certes c’est une pub MAIS pour quand la pub est au service de la prise de conscience, je dis pourquoi pas !

Pois é. É uma publicidade, MAS quando a publicidade trabalha para a tomada de consciência, porque não ?

 

« Comme une fille », « Truc de tapette », « comme une tarlouze », « une vraie gonzesse »…

Quel dommage, quelle hérésie, quelle bêtise !

« Parece uma mulher », « que maricas »… Que pena, que heresia, que estupidez !

Ca fait quand même mal de se dire que c’est nous mesdames, les premières à véhiculer ces croyances. Croyances qui n’en sont pas vraiment. On sait bien que c’est pas vrai, que les filles c’est pas (que) nulles. Mais on sait aussi que c’est ce qu’ « on dit » et puis « c’est comme ça. »

Et voilà que sans réfléchir on se retrouve nous même à dire «Haha ! Une vrai gonzesse celui-là ! », à raconter des blagues sur les blondes et à rougir quand on achète des tampons.

Aïe, ça fait mal ! Ça mal à la féminité, à la féminitude, aux ovaires, aux arrières grands-mères et l’Histoire du monde.

Doe bastante tomar consciência de que somos nós mulheres as primeiras a divulgar estas crenças. Que não são bem crenças. Pois, sabemos que « não é verdade », que « não é bem assim ». Mas afinal de contas, acabamos por dizer um dia, « Haha que maricas ! », contar anedotas machistas e colorar quando compramos tampões.

Ai ! DOE ! Doe a feminidade, os ovários, as avós e a História do mundo.

 

Dans la vidéo, ils suggèrent que ces croyances nous rentrent dans la tête en grandissant.

J’ai du grandir vite car je me rappelle d’avoir 5 ans et de refuser d’être fille. « Ah non alors ! Moi je suis un garçon manqué ! »

Oh puù*^£*m, nom d’un bachibouzouck ! Et l’expression « garçon manqué » pour une fille on en parle ou pas ?

– En Portugais ils disent « une Marie-garçon » (nous on a la Marie-couhe-toi-là…chacun son truc.) c’est un peu mieux je trouve.-

Quoiqu’il en soit, le fait est qu’on perd confiance en nous à force de s’entendre diminuer “comme des filles”. Et ça reste comme une petite partie blessée qui va perpétrer l’absurdité pour appartenir au groupe, comme pour justifier quelque chose.

Sans rien apprendre de concret, cet extrait est tout de même un petit rappel à l’ordre. Il  nous invite à faire attention à notre langage et à nos images pour nous, pour nos soeurs, pour les suivantes.

Et ce, d’autant plus quand on a cette tendance (très française) à se protéger derrière l’humour et l’autodérision.

Cette dernière étant un cadeau merveilleux, utile et parfois très drôle mais il faisons attention au comment, pourquoi et avec qui 😉

No vídeo dizem que estas crenças vêm com a idade. Comigo foi muito rápido! Já com 5 anos dizia a toda gente que era Maria rapaz. O que em francês se diz « rapaz falhado ». Que horror, não é ?

E assim perdemos confiança. Ao ouvir as coisas serem disminuidas por serem “de miúdas.” E isto fica dentro de nós como se fosse uma pequena parte ferida que repete a absurdidade afim de pertencer ao grupo, como para justificar algo.

Este vídeo não aprende propriamente nada mas sim, da a pensar melhor sobre o nosso vocabulário, as nossas expressões e imagens.

Sobretudo para quem esta tendencia (muito francesa) de se proteger portrás do humor e da auto-ironía.

 Acredito que rir de si próprio é bom e é importante mas temos cuidado:  como, por que e com quem o fazemos 😉

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s