Dis maman, c’est quoi une doula ?

DOULAS!

Ce sont des femmes qui ont des connaissances scientifiques et une certaine compétence en soutient émotionnel leur permettant d’accompagner d’autres femmes à travers la grossesse, parfois l’accouchement et le post-partum.

Commençons l’explication en image avec un reportage de France 3 Picardie pour vous donner un petit aperçu de ce qu’est une doula. Cliquer sur l’image pour voir de film :

 

doulabirthtub

 

Maintenant que c’est un peu plus claire on ôte les quelques doutes restant et je vous dit ce que

N’EST PAS UNE DOULA !!!!

 Une doula n’est pas: Continue reading

Advertisements

“Vertiges, du Flamenco à la Transe” le spectacle entier !!!

Français & Português

0Vertiges, du Flamenco à la Transe est un spectacle musical de Tony Gatlif enregistré aux nuits de Fourvière les 8 et 9 juin 2007. Réalisation de la captation : Denis Caïozzi.

Vertiges, du flamenco à la transe é um espectáculo  musical de Tony Gatlif gravado nas Nuits de Fourvières nos dias 8 e 9 de Junho de 2007. Realização da gravação : Denis Caïozzi.

Ici, le spectacle entier !!!!

O espectáculo inteiro !!!

 

imgres-4“J’ai pensé qu’à l’origine de la musique que j’aime il y a la musique soufie. On y retrouve  la musique arabe, la musique d’Andalousie et on trouve aussi la musique tzigane. Dans cette musique, il y a une idée de transe  : quelque chose qui s’élève et qui ne touche plus le sol, mais qui touche l’âme des spectateurs et des musiciens, quelque chose d’incontrôlable”

Tony Gatlif

J’ai acheté la DVD il y a quelques années et il m’accompagne depuis. De grands moments de flamenco, musique oriental, musique arabo-andalouse et puis le tout qui se croise, cohabite, se mélange, se sépare…

Je viens de voir que le spectacle entier est sur Youtube. J’en profite pour vous le livrer. Je suis heureuse de partager ce beau moment avec vous. Et je vous invite à vous procurer le DVD qui contient un livret avec des dessins et des maquettes du spectacle de la main de Tony Gatlif.

Comprei o DVD ha uns anos atrás e desde então sempre me acompanhou. Grandes momentos de flamenco, música árabo-andaluz, música oriental. E isto tudo mistura-se, convive, separa-se…

Apercebi-me agora que a gravação inteira está no Youtube. Aproveitei então para oferecer-vos-a. Alegra-me partilhar este belo momento convosco. E convido-vos a encontrar o DVD que contem um livrete com desenhos e maquetas do espectáculo feitos por Tony Gatlif.

Diapositive2

Salut Salon, un quatuor qui vaut le détour !

Incandescent, décoiffant, inattendu, surprenant, drôle…Bref, je vous invite à regarder cette vidéo ! allez ! 3 minutes 24 ! vous ne le regretterez pas. J’attends vos qualificatifs 🙂

Vous venez de voir Salut Salon dans “Wettstreit zu viert” (“competitive foursome”)

Moi je dis, chapeau bas les filles !

Salut Salon est un quatuor féminin crée en 2000 par deux amies d’enfance Angelika Bachmann et Iris Siegfried (violonistes), associées ensuite à Sonja Lena Schmid (violoncelle) et à Anne-Monika von Twardowski (piano).

De bien belles artistes, originales, définitivement talentueuses, indubitablement créatives et drôles par dessus le marché !

Pour ceux qui en veulent encore, voici le reportage d’Arte sur le Lady-Power in quartet en cadeau !

 

sister

Sister, You’re on my mind

oh Sister, we’re two of a kind

So sister I’m keeping my eyes on you!

Il y a la fête des mères, des pères, des grands-mères, (pas des grands-pères ?), des enfants, des amoureux, de la bière, mais il n’y a pas la fête des frères et sœurs. C’est absurde ! Et tous ceux qui ont le bonheur de partager leur existence avec un/des frères et sœurs dont ils sont proches, pourront confirmer.

Avoir des frères et sœurs c’est partager les emmerdes, les joies, l’intimité d’un visage emprunt d’enfance que l’on n’ose plus dévoiler à personne, c’est connaitre la confiance et l’assurance d’être (au moins) deux, c’est connaitre la savoureuse expérience d’être face à un autre qui nous ressemble à la fois beaucoup et pas du tout.

C’est valable pour les frères et soeurs choisis, les trouvées en chemin, les retrouvées par les jeux du destin, les toujours eu jamais perdus, les perdus de vue, les familles recomposées, les structures éclatées.

Dans les coulisses du bonheur, (du mien en tout cas) je place haut la main la joie d’être sœur et d’avoir ma fratrie, si emberlificotée, compliquée et hétéroclite soit-elle.

Et aujourd’hui un élan tout particulier pour la Fleur de mon coeur. Une grande vague d’Amour et d’infini gratitude de t’avoir dans ma vie,

Joyeux anniversaire Sister! ❤

 

La ronde autour du monde

 

LA RONDE AUTOUR DU MONDE

Si toutes les filles du monde voulaient s’donner la main, tout autour de la mer elles pourraient faire une ronde.

Si tous les gars du monde voulaient bien êtr’marins, ils f’raient avec leurs barques un joli pont sur l’onde.

Alors on pourrait faire une ronde autour du monde, si tous les gars du monde voulaient s’donner la main.

Extrait de “Ballades françaises”

Paul FORT

(1872 – 1963)

Feedback do concerto

No dia 18 de Maio foi o meu primeiro Concerto no meu espaço Soul Palace.

A bela emoção foi a reacção de uma vizinha que tinha convidado para descobrir as Taças.

7112243767_36beb5fa66_z

No final do concerto, ela disse:

“Pensava que estava no além.

Oh filha, durante todo o tempo não sabia o que queria dizer a palavra dor!”

Que bom !

 

Obrigada a todos que vieram assistir ! Foi uma grande benção ter-vos ai.

Chantumai !

Diapositive2

Même pas peur !

Découvrir le courage de vivre mes peurs avec fragilité

Le courage n’est pas de ne pas avoir peur mais d’avancer malgré sa peur.

Mais s’arrêter un moment pour avoir peur, pour la laisser passer et pour se rassembler, ce n’est pas de la lâcheté c’est de la raison.

Avoir le courage d’assumer sa fragilité et sa faiblesse  sans se juger Continue reading

O poder do grito

Diapositive2

 

 

Uiva, que isto já passa !

fotopodborka_001

 

Uns anos atrás descobri o grito. Ou melhor, o Uivo! Já não uivava desde pequena.
Que pena!
Nem temos esta palavra em francês. Que pena!

O poder catartico do grito é gigantesco. Ao gritar com todo o corpo&Alma, não só ganhamos Alívio, Leveza e Paz mas também, ganhamos outra forma de relacionamento connosco, com a nossa voz e com o nosso corpo (e o corpo agradece!) E ganhamos Força e Coragem (como os guerreiros maoris!).

É tão bom devolver ao mundo o grito interior que nos magoa as vezes. Pois, vive lá apertadinho entre o coração e a boca. Tão habituado a ser reprimido que já nem pede para sair. Mas o corpo lembra-se. Continue reading

j’aurais dû…

Tomate

J’aurais dû ….
J’aurais dû lui dire
J’aurais dû me taire
J’aurais dû accepter
J’aurais dû refuser
J’aurais dû lui donner
J’aurais dû lui reprendre
J’aurais dû la claquer !
J’aurais dû l’embrasser
J’aurais dû vivre comme si demain n’existait pas
J’aurais dû mourir à moi même dans le souffle haletant d’un orgasme animal
J’aurais dû être bonne sœur
J’aurais dû voler quand j’avais l’âge d’en être excusée
J’aurais dû mentir
J’aurais du lui crier que « ça me faisait chier ! », petite fille suffoquée d’être dressée
J’aurais dû souffrir plus tard
Et j’aurais dû aimer plus tôt.

J’aurais dû de l’argent
J’aurais dû être sage
J’aurais dû être en bonne santé
J’aurais dû mourir plusieurs fois déjà
J’aurais dû prendre des risques
J’aurais dû faire des études
J’aurais dû saisir plus tard ce qu’on m’a expliqué trop tôt
J’aurais dû me foutre la paix
J’aurais dû comprendre qu’ils avaient pas le droit
J’aurais dû être écrivain
J’aurais dû avoir un père simple et une mère fainéante
J’aurais dû aimer ma lenteur et cramer ma paresse dans un sofa cinq étoiles
J’aurais dû moins aimer fumer
J’aurais dû envoyer paitre mon père au pré de son absence
J’aurais dû sentir que c’était pas ma faute
J’aurais dû trouver ma voie toute suite
J’aurais dû savoir parler arabe
J’aurais dû trouver un bon travail
J’aurais dû me marier.
Mais j’ai vécu à la place.

Une vie toute pleine d’erreurs et d’à cotés.
Mijotée de doutes et pourtant privée de regrets.
Une vie remplie de famille, de médecins, d’amis, d’amour, de cartons, de films, de déceptions, de rêves et de bêtises.
Une vie remplie de vies et une vie remplie de fouillis,
D’histoire à dormir debout et de déboires d’autres à avaler jusqu’au bout.
De ces choses insignifiantes qui prennent toute la place pour cacher l’important, l’inaudible réalité des erreurs accumulées.
Une pelote emmêlée d’émotions cachées au fond du labyrinthe où l’on perd la notion du temps et du devoir.

J’aurais dû prendre du recul
J’aurais dû comprendre l’histoire

Et ma vie qui me chuchote toujours qu’elle s’accomplira un peu plus loin…
Le silence en réponse

Rien. Il ne se passe rien…

J’aurais dû faire plus et penser moins.

Silence en permanence violé par les cris de la frustration, émotion d’aujourd’hui couronnée par un goût commun d’immédiateté.

Je ne sais pas si me suis trompée mais j’ai toujours avancé avec cette peur au ventre de rater, de décevoir, de perdre et surtout la terreur de me retourner et de me détester.

Peut-être
j’aurais dû regretter ….
Mais j’aurais pas su par quoi commencer.
Alors je garde l’histoire toute entière et je la réécris dans un chapitre insultant le destin et mes incompétences passagères.
Pour ça j’aurais du être écrivain !