8 Trucs pour parler de ce qui ne va pas

Quand tout va bien et que tout le monde est content, en général, on n’a pas de problème pour communiquer. En revanche, lorsque l’on a des divergences d’opinions ou tout simplement que l’on est pris dans ses émotions, c’est souvent beaucoup plus dur d’échanger de façon constructive.

 the_art_of_conversation_by_rttmsdag-d32q8oc

Les quelques petits trucs qui suivent sont simples mais efficaces pour éviter les grandes envolées stériles et les disputes inutiles.

1 – Parlez à la première personne et parlez de ce que vous ressentez.

Si vous avez quelque chose à reprocher à quelqu’un et que vous commencez à citer tout ce qu’il a fait ou pas fait, avec votre opinion sur le sujet et par dessus le marché votre propre interprétation sur ses actions, voire de ses intentions, vous risquez de vous retrouver face à un mur. D’autant plus que bien souvent, on en arrive à porter à l’autre des intentions qu’il a vite fait de nier et vous voilà le bec dans l’eau, avec des arguments dont vous n’avez pas la maitrise puisqu’ils concerne l’Autre.

ALORS QUE si vos arguments sont vos sentiments et que vous ne parlez qu’à la première personne, rien ni personne ne pourra nier votre raisonnement.

Evitez donc les «tu m’as agressé tout à l’heure. De toute façon tu crois toujours que c’est de ma faute… » qui seront vite démolis par des « pas du tout je t’ai pas agressé. Tu délires. Et puis je crois rien. T’es pas dans ma tête… ».

Essayez plutôt « je me suis senti agressée tout à l’heure quand tu m’as dit…. j’ai eu l’impression que tu me reprochais ce qui c’était passé et ça m’a fait mal. » et voilà, personne ne peut vous dire que vous ne ressentez pas ce que vous dites.

En revanche, là, on peut commencer à parler ! Continue reading

Advertisements